soiree-choc-dermique

Soirée Choc dermique — Vendredi 9/06/2017, 20h

Choc dermique: soirée de lectures à fleur de peau, avec «Mich-el-le, une femme d’un autre genre» de Dunia Miralles et «Les voix» de Solam Riondel

Mich-el-le, une femme d’un autre genre

Dunia Miralles (AdH)
Cumulatrice de paradoxes, Dunia Miralles est née à Neuchâtel et vit à La Chaux-de-Fonds en Suisse. La formation de comédienne et de metteur en scène acquise au Cours Florent à Paris, Dunia Miralles s’en sert pour écrire ses textes selon la méthode théâtrale de l’Actors Studio. Les situations qu’elle analyse sont vécues dans sa chair afin d’en éprouver l’intensité, ce pourquoi son écriture est à l’opposé d’un style distancé. L’auteure du roman culte Swiss Trash (2000), a obtenu en 2015 le prix Bibliomedia Suisse pour son roman paru aux éditions de l’Âge d’Homme, Inertie.


Les voix

Solam Riondel (bas)
Des silhouettes, couleurs, fragments et fragrances de vastes mondes et de nombreuses histoires apparaissent dans mes chansons et dans mes performances. J’ai choisi d’offrir plus d’espace à ces univers en écrivant une série de nouvelles réunies dans Les voix.
Imaginer… transgresser les lignes de vie, les lignes de temps, remonter le cours des histoires «terminées», en visiter chaque affluent. Dire l’invisible, écrire l’inconcevable, oser tous les possibles, transformer le passé, retrouver la magie au présent.
Les voix sont les murmures de toutes ces réalités, fils tendus au travers d’univers méconnus habités de bruissements, de chants, de soupirs, de mélodies, de symphonies…
Un livre, un album… En écrivant les nouvelles Les voix, entre 2014 et 2017, il m’est arrivé d’avoir très intensément à l’esprit une de mes chansons déjà existante m’imposant de poser ma plume pour la jouer et la chanter. D’autres fois, de nouvelles mélodies se glissaient entre les lignes, exigeant d’être harmonisées et assorties de mots différents de ceux de la nouvelle en cours d’écriture. D’autres fois encore, de nouvelles chansons ont demandé à naître après que les nouvelles les inspirant soit terminées.
Les nouvelles et les musiques mènent leurs existences propres, indépendantes les unes des autres. Pourtant, dans leurs racines entremêlées se révèlent leurs couleurs et leur véritable ampleur.
Ensemble, elles créent des ponts vers ces espaces depuis lesquels on peut les vivre toutes entières.

Solam Riondel
«De 1999 à 2011, en plus de différentes collaborations dans le rock, la musique ethno, le jazz, la musique improvisée et expérimentale, j’ai travaillé en trio en lui prêtant mon nom, Solam, dans un projet «chanson» avec lequel nous avons sorti trois albums et réalisé trois créations avec mise en scène. Ce projet nous a ouvert de nombreuses portes en Suisse et à l’étranger. Magnifique expérience… jusqu’à ce que je reconnaisse que je ne pouvais définitivement plus faire de la musique de cette façon. Ainsi, en avril 2011, j’ai dissous le trio et suis partie en solo pour rouvrir mes chansons à l’improvisation et les transformer en matériau de rencontre avec d’autres musiciens. J’ai permis à la danse de revenir pleinement dans mon expression. Avec ce vocabulaire neuf, en constante évolution et en permanente croissance est née une nouvelle façon pour moi de rencontrer mes partenaires, le public et les lieux de représentations, officiels ou insolites…»
L’étape suivante est celle de l’écriture conjuguée à des compositions musicales, des chants et des créations scéniques. Des liens (URLs, QR-Codes) dans le livre renvoient à ces compositions sur un site internet. Une des nouvelles, Par l’eau, a déjà donné lieu à une mise en scène.

Lien: www.solam.ch


Cette soirée aura lieu au Cinéma Bellevaux:

Route Aloys-Fauquez 4,
1018 Lausanne
Accès en Bus
Lignes 3, 8, 22 ou 60,
Arrêts Rouvraie ou Vieux-Moulin